« Le vandalisme est rentré dans le mythe de notre époque. » Gérard Garouste

 

sebastien-leclerc1-854x569

Sébastien Leclerc, Maire de Lisieux. Crédits photos : Le Pays d'Auge

 

Lettre ouverte à Sébastien Leclerc,

Maire de Lisieux, 

ou

Chronique d’un crime annoncé.

 

 

Monsieur le Maire,

Vous avez été élu Maire de Lisieux, capitale du Pays d’Auge, en juillet 2020. Vous voulez redonner de la fierté aux Lexoviens. Qu’ils deviennent leurs propres ambassadeurs. Lisieux le mérite pleinement ! Vous avez plein de projets pour la ville. Nous sommes confiants, ou presque, notre bémol. Nous en reparlerons plus loin, puisque c’est le coeur du sujet de cette lettre. D’abord, citons quelques uns de vos projets (en cours, à venir, ou déjà réalisés) qui, à priori, sont effectivement prometteurs pour la ville et ses habitants. 

- Le stationnement payant, que vous avez repensé, en l’adaptant selon les secteurs et les moments de la journée. 

- Votre Plan Vélo et ses 18 km de pistes cyclables, votre prime pour l’achat d’un vélo électrique. Ce n’est que justice, car Lisieux est également connue pour son Critérium qui débute juste après la fin du Tour de France. Rappelons ici que l’on doit cette opportunité à votre prédécesseur, Bernard Aubril, qui en eut l’idée dans les années 80, alors qu’il était le patron du Vélo Club. 

- Les deux marchés de Noël : l’un dans le centre-ville, l’autre à Hauteville. 

- A venir : un marché d’artisanat local, le samedi, sur la place François-Mitterand. 

- Votre pugnacité auprès des autorités préfectorales pour maintenir, en 2021, dans les rues de la ville, la plus vieille Foire aux Arbres et aux Plantes de France, (cinq fois centenaire), avec ses 200 exposants, et ses dizaines de milliers de visiteurs, malgré la gabegie sanitaire savamment entretenue par le Gouvernement, vous honore. 

- Vous allez renforcer la vocation culturelle de l’ancienne église Saint-Jacques (gothique flamboyant) ; créer un Festival du Cidre et de la Bière ; organiser un Festival de la Musique électronique ; proposer un Festival d’Art de rues ; monter un Salon de la Gourmandise ; conjuguer le sport et la santé ; encourager le monde associatif déjà très actif ; etc. 

- Autre grand projet, dans les cartons depuis de nombreuses années : le cinéma multiplexe, longtemps souhaité, par l’ancienne municipalité, place de la République, que vous, vous installerez sur la friche (près d’un hectare) de l’ancien garage Citroën, proche de l’I.U.T., du bowling, et du Nautile. 

- La continuation et le développement des espaces de liaison entre la place de la République, qui sera réaménagée (les arcades commerçantes, les abords de la Médiathèque, et surtout la création d’une Halle couverte), et l’avenue Victor-Hugo ; la liaison entre la Basilique et le centre-ville. 

- L’ouverture d’un Pôle de Santé dans l’Espace Victor-Hugo (l’ancienne Gare routière). 

- Un Espace Jeunes, sur le site du mythique stade Louis-Bielman, ainsi qu’un parcours sportif de 13 km dans, et autour de la ville. 

- Chose inédite, vous allez enfin vous occuper du quartier autour de la Caserne des pompiers, laissé dans l’oubli depuis de trop longues décennies, tout comme les secteurs de la rue Rose-Harel et de la place Fournet. 

- Une Police municipale en devenir, dont le siège sera à Hauteville. 

IMG_5499-1-960x640

" Le Palais Episcopal, la Cathédrale, le Jardin. " Crédits photo : Le Pays d'Auge

Et maintenant, notre bémol !! 

Vous avez l’intention de rénover l’ancien Palais Episcopal de Lisieux, en plein centre de la ville. D’abord, vous voulez le désenclaver. De quelle manière ? Vous nous le préciserez, sûrement. Ensuite, vous vous posez légitimement la question, à savoir s’il faut le transformer en habitat (standing ? social ?), ou bien y accueillir des services, des commerces, des bureaux (lesquels pour ces trois derniers ?), etc. Pourquoi pas. Nous-mêmes, nous proposons un hôtel de luxe, et pourquoi pas un Palace. Lisieux n’est-elle pas mondialement connue ? N’accueille-t-elle pas 1,5 million de touristes dans l’année (le Pays d’Auge, 3 millions de nuitées !) ? Ainsi, Lisieux rejoindrait le club très fermé des Palaces de France, à ce jour au nombre de 31 (et le seul de toute la Normandie) ! Continuons. 

Vous avez missionné le Cabinet Hank, un Lyonnais, ce qui nous change de ces parisiens tant encombrants qu’arrogants. Le Cabinet Hank a récemment remporté  l’accord cadre « Expertises, Conseils, Etudes, Stratégies, & Marketing », pour l’accompagnement et le développement du Grand Port Maritime de Marseille. En préambule, il prévoit d’interroger les acteurs locaux, les Elus, des techniciens (lesquels?). En revanche, sauf erreur ou omission, il n’est pas prévu d’interroger les plus concernés, les Lexoviens eux-mêmes. Mais, ce n’est pas encore le plus préoccupant. 

109842702_o

" L'aile Nord. Jusqu'en 2002, au 2e étage, la Bibliothèque municipale. Au rez-de-chaussée, une partie du Tribunal. Ce bâtiment est la fierté des Lexoviens. Hélas, il n'a pas l'heur de plaire à monsieur Aubey. Mais quelle mouche l'aura donc piqué ? "

Là, où vraiment, nous nous inquiétons, où nous commençons à nous demander s’il ne va pas falloir ferrailler très dur contre, au moins, une partie de ce projet extraordinaire, c’est quand le Président de l’Agglomération, François Aubey, également Maire de Mézidon, « se demande », en parlant du bâtiment Nord qui surplombe le Jardin de l’Evêché, « si cela ne doit pas être mis par terre, pour oser un projet mixant l’ancien et le moderne ? Je crois qu’il ne faut rien s’interdire ? »  Sic ! 

Ce bâtiment, remarquable, deviendra en 1864, et ce, jusqu’en 2002, la Bibliothèque municipale, où des générations entières se succéderont pour y étudier, s’y instruire, s’y divertir. Des personnages éclectiques tels que Henry Chéron, ancien Maire de la ville ; François Guizot, homme politique et Académicien ; Pierre Leroy-Beaulieu, historien et essayiste ; Thérèse Martin, la future Thérèse de l’Enfant-Jésus Michel Magne, compositeur de musique de film. Et, bien sûr, moult collégiens et lycéens anonymes qui fréquenteront assidûment ce lieu véritablement idyllique. 

Alors, pour qui donc se prendrait monsieur Aubey ? Pour Haussmann, l’Attila du Paris médiéval ? Pour Geddes, le méconnu ? Pour Speer, le controversé ? Pour Le Corbusier, le discutable ? Pour Costa, le visionnaire ? Pour Bofill, le fils spirituel de Gaudi ? Pour Gaudi, lui-même ? Arrêtons ici les comparaisons, ce serait lui faire trop d’honneur. 

Lisieux_place_du_marché_au_beurre

" Place du Marché au Beurre, début XXe siècle " A.G éditeur Lisieux

Sait-il que Lisieux, jadis surnommée « la Capitale du bois sculpté », avec ses maisons médiévales à pans de bois sculptés en encorbellement avec leurs façades ouvragées, ses hôtels particuliers, ses manoirs au charme indéniable, ses abbayes, aura été détruite à 75 %, lors des bombardements alliés en 1944 ? Qu’elle aura compté près de 1 000 morts, sur les 16 000 habitants de l’époque ? Que le traumatisme sera tel, que lorsque nous étions enfants, le sujet était abordé par nos aînés, avec beaucoup d’émotion et aussi un ressentiment de colère ? Et, 77 ans plus tard, il faudrait remettre ça ?! 

1280px-Lisieux_en_ruines_après_les_bombardements_alliés_de_juin_1944_rue_Henry-Chéron

" La rue Henry-Chéron, Juin 1944 "

N’y-a-t-il pas à Mézidon, deux ou trois cochonneries, sur lesquelles cet obscur potentat local pourrait exercer ses talents de démolisseur, et ainsi ficher la paix aux Lexoviens qui ne lui ont rien demandé, et dont lui-même se garde bien de leur demander un quelconque avis sur la question ? Tout ça pour nous coller du « brutalisme », du « high-tech », du « con...temporain », du « in », ou autres inepties, dont la plupart de vos concitoyens sont revenus ? 

Qu’il vienne plutôt à Caen ! Il y sera dans son élément, là où, depuis des décennies, l’on démolit à tout va, l’on construit à chaque coin de rue des horreurs sans nom ! Un vrai scandale ! Du reste, sans le savoir, Caen a inventé le « Festival International de l’Horreur Architecturale et Urbanistique Décomplexé » ! Pour en revenir à Lisieux, nous doutons fort que le prestigieux Cabinet Hank se prêtera à ce caprice de mauvais goût. Enfin, espérons-le.

palaiss-640x427

" La Salle dorée ", avant 1995

Partout ailleurs, en Europe, dans le monde, on rénove, on rebatit, s'il le faut. Et les visiteurs affluent de partout. Parce qu'ils veulent voir du beau ! Ils ne supportent plus la laideur, la vulgarité, la facilité ! Et cela rapporte du sonnant et du trébuchant, compensant largement la mise de fonds du départ. Et à Lisieux, on détruirait sans vergogne ?

Nous faisons le pari que vous saurez faire entendre raison à votre collègue, aux déclarations irréfléchies, et que ceci ne sera plus qu’un affreux quiproquo. Vous le devez à Lisieux, aux Lexoviens d’aujourd’hui, à Ceux qui ont disparu, mais qui vivent toujours dans nos mémoires. Par ailleurs, il serait regrettable que, dans l'inconscient collectif, votre nom fût injustement associé, par l'inconséquence d'un tiers, à la destruction de l'un des joyaux de Lisieux.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos sentiments respectueux. 

Benedict Saint-Patrick

 

 Copies à Mesdames et Messieurs (liste non exhaustive) :

 

-  Hervé Morin, Président de la Région Normandie ;

- Jean-Léonce Dupont, Président du Département du Calvados ;

- Julie Deslondes, Directrice des Archives Départementales du Calvados ;

- Roselyne Bachelot, Ministre de la Culture ;

- Frédérique Boura, Directrice Régionale des Affaires Culturelles ;

- Madame Bonnet, Direction des Bâtiments de France ;

- Cabinet Hank, Lyon ;

- Musée d'Art et d'Histoire de Lisieux ;

- Daniel Deshayes, Société Historique de Lisieux ; 

- Culture & Patrimoine de Lisieux ;

- Monseigneur Jacques Habert, Diocèse de Bayeux & Lisieux ;

- Sanctuaire de Lisieux ;

- Carmel de Lisieux ;

- Medias, Réseaux sociaux...

 

Cathédrale Saint-Pierre de Lisieux : 1 500 ans d'histoire - Le Drakkar furibard !!

" Derrière lui se dressait, énorme triangle noir, avec sa tiare de Cathédrale et sa cuirasse de forteresse, avec ses deux grosses tours du levant, l'une ronde, l'autre carrée, qui aident la montagne à porter le poids de l'église et du village, le Mont-Saint-Michel, qui est à l'océan ce que Chéops est au désert.

http://drakkarfuribard.canalblog.com
"Quand MM Duron & Le Coutour jouent à SimCity, le pire arrive : 2e partie" - Le Caennais déchaîné

" Errare humanum est, perseverare diabolicum " Proverbe Latin http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/ The Belly of an Architect (Le ventre de l'architecte) - Peter Greenaway Pour ceux qui en doutent encore - et pour donner une suite à notre article du 18 mars dernier : " Quand MM Duron & Le Coutour jouent à Simcity, le pire arrive " -, voici quelques clichés photographiques prouvant, s'il en est encore besoin, que notre répulsion, notre hostilité, notre colère, face à des "projets" immobiliers exécutés sans la moindre concertation (s'il y en a, c'est du flan) sont hélas bien fondées.

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com
La liste des 31 Palaces en France en 2019 : Paris / Alpes / Côte d’Azur / Sud Ouest / Caraïbes

La distinction Palace a été créée en France en novembre 2010 afin de mettre en valeur une hôtellerie d'exception constituant une des spécificités fortes de la France. La distinction Palace permet de distinguer, parmi les hôtels 5 étoiles, ceux dont la situation géographique exceptionnelle, l'intérêt historique, esthétique et/ou patrimonial particulier, le service sur mesure, les placent parmi les fleurons de l'hôtellerie française.

http://the-blog.fr

112210864_o

Pavillon_navale_Normand